Igor Dniestrowski
Head of Marketing
News

Partenariat CHU de Rennes


Nous sommes fiers d’annoncer notre partenariat avec le CHU de Rennes en présence du Secrétaire d’Etat en charge du Numérique, Cédric O. Ce partenariat a pour objectif de proposer aux patients des services encore plus efficaces et d’améliorer leur prise en charge, notamment dans les services d’urgences, grâce à l’intelligence artificielle dont les applications pratiques se multiplient. Il repose sur trois axes principaux : la mise en place de la solution d’IA pour les radios thoraciques – qXR  – le co-développement d’une application pour l’IRM prostatique et la structuration des données d’imagerie du CHU de Rennes.

L’intelligence artificielle n’a plus rien de théorique. Elle existe bel et bien en France. De nombreux sites utilisent différentes applications d’intelligence artificielle que l’on distribue sur notre plateforme. C’est donc une réalité pratique.

Comme toute réalité, pour la comprendre il faut l’essayer. C’est pourquoi Incepto a immédiatement mis à disposition du CHU de Rennes sa plateforme et ses solutions. Cela inclut l’application qXR  qui est destinée à interpréter les radiographie de thorax. Pour le CHU de Rennes, cela représente près de 10 000 examens par an dans les services d’urgences et de soins intensifs. Cette solution va leur permettre de gagner du temps lors de la lecture des examens et ainsi, d’accorder plus de temps aux patients.

Cette première étape s’inscrit dans un mouvement qui vise à inscrire l’usage de l’IA au sein du CHU de Rennes.

« Pour le CHU de Rennes, ce partenariat d’innovation s’inscrit dans la stratégie de développement du numérique et de l’IA au service des patients, des équipes médicales et de la recherche clinique » Frédéric Rimattei, Directeur général adjoint du CHU de Rennes.

Ce partenariat s’inscrit dans les valeurs partagées des deux établissements : améliorer la prise en charge des patients et donner accès à une médecine de pointe à tout le monde.

Enfin, ce partenariat va permettre au CHU de Rennes d’exploiter ses données médicales. Les établissements de santé en France disposent d’historiques et de dossiers patients depuis quelques années maintenant mais n’arrive pas concrètement à les exploiter.

Un des grands défis des données de santé se trouve dans leur structuration. Si le CHU de Rennes dispose déjà d’un entrepôt de données cliniques, le partenariat avec Incepto va permettre l’ajout des données d’imagerie médicale. La plateforme Genesis est la passerelle idéale pour les médecins. Elle facilite l’annotation d’images et la création de rapports tout en permettant un stockage structuré. Les données seront donc facilement exploitable par la suite dans le cadre de la recherche médicale. Il est important de noter qu’Incepto offre sa plateforme d’annotation sans bénéficier d’un accès aux données.

Incepto apporte ici sa plateforme et son expertise en matière de structuration de données. La jeune start-up est en effet sur le point de publier ses deux premiers algorithmes propriétaires. Ceux-ci sont tous deux issus de partenariats entre des établissements de santé et Incepto. La co-création est fondamentale chez Incepto car nous pensons que pour distribuer ces solutions d’IA, il faut aussi développer afin d’en comprendre les rouages.

« C’est le signal fort d’une alliance essentielle entre les acteurs de la santé et de start-up, champions français des nouvelles technologies ». Cédric O, Secrétaire d’Etat en charge du numérique.

C’est également dans ce cadre qu’un projet de co-création algorithmique sur l’IRM prostatique a été signé avec le CHU de Rennes.
Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes. Avec 70 000 nouveaux cas par an en France, on estime qu’1 homme sur 9 déclarera un cancer de la prostate au cours de sa vie, en faisant une des premières causes de mortalité par cancer dans le monde. L’IRM prostatique a connu dans les dernières années un développement rapide pour le dépistage et le bilan de la maladie. Nous allons collaborer avec les équipes du CHU de Rennes, sous la houlette du professeur de radiologie Pr Jean-Yves Gauvrit, pour créer une nouvelle application d’IA dans le domaine de l’IRM prostatique à l’aide de notre plateforme Genesis.

« Cette collaboration est une grande étape pour Incepto. Les équipes médicales universitaires jouent un rôle central dans la révolution de l’intelligence artificielle appliquée à la santé. Avec l’équipe du Pr Gauvrit, nous validons l’apport des innovations dans la prise en charge des patients, pour un diagnostic plus rapide, plus précoce, plus ciblé. Nous accélérons le combat contre la maladie. Nous créons par ailleurs avec eux les nouvelles applications de demain, adapté à leurs besoins spécifiques et à ceux des patients. » Antoine Jomier, Président et co-fondateur d’Incepto.